La carte des bonnes adresses
Paris 6e arrondissement

Un des quartiers les plus séduisants de Paris

Il y a des arrondissement plus gâtés que d’autres en bonnes adresses. Le 6e arrondissement de Paris fait partie de ceux qui sont (très) bien lotis. Des restaurants qui comptent parmi les meilleures tables de la capitale, des bars à cocktails plus cosy et branchés les uns que les autres, des boutiques où flairer les dernières tendances… Oui le 6e arrondissement est plutôt chic. Mais il a un charme fou.

Par Fabien – 3 décembre 2019
Dernière mise à jour : 11 décembre 2019

Notre carte des bonnes adresses – Paris 6e

Il y en a pour tous les goûts, toutes les envies et tous les budgets. À ce jour, vous trouverez sur notre carte environ 75 lieux : pour manger, grignoter, prendre un verre, faire du shopping, ou encore des lieux et monuments à visiter dans le quartier. . 

Vous trouverez ci-dessous une 1ère carte avec toutes les bonnes adresses du 6ème l’arrondissement. Pour plus de lisibilité, vous trouverez ensuite une carte par thématique (Manger // Grignoter // etc) avec une présentation de chaque adresse.

Pour aller directement à une thématique, cliquez dans la légende de la carte sur le nom de la thématique qui vous intéresse.

Légende de la carte
Manger
// Grignoter // TrinquerBoutiques // Lieux // Hôtels

Où manger dans le 6e

Quelques bonnes adresses de restaurants et de brasseries dans le 6ème arrondissement de Paris où poser les pieds sous la table. 

Tables de quartier

Garçon !  83 rue du Cherche-Midi €€€€. Un nom en hommage à Yves Montand, serveur dans le film Garçon ! de Claude Sautet. Ici vous êtes dans un joli troquet, entouré d’une clientèle d’habitués. Et vous pouvez déguster un croque-monsieur à la truffe (18€).

Gemini  9 rue Monsieur Le Prince €€€€. Sixième adresse Gemini à Paris, on y retrouve ce qui fait son succès : un décor apaisant, unenambiance végétale et provençale. Ou plutôt italienne, car c’est chez Gemini c’est pizza et pasta.

Le Choupinet  58 boulevard Saint-Michel €€€€. Ouvert en juin 2019, Le Choupinet est une brasserie au cadre très moderne, avec beaucoup de végétation. On y sert une cuisine bistrot bien française (escargots, cuisses de grenouilles) mais qui sait rester simple. Et à des prix corrects.

 

L’Avant-Comptoir du Marché  14 rue Lobineau €€€€. On pourrait vous dire que c’est une adresse de cochon : la carte est 100% dédiée à l’animal et les plats sont excellents. Pour les amoureux de la bonne chère, du pâté et autres cochonneries. Au fait, vous êtes chez le sympathique Yves Camdeborde.

Sauvage  55 rue du Cherche-Midi €€€€. Une table de caractère, mais bien éduquée dans l’assiette. Une devanture vert pétant qui annonce la couleur : ici on aime ce que nous offre la nature. Les plats sont simples et fins. Les vins sont tous issus de l’agriculture biodynamique. Élu meilleur « sophistroquet » par Le Fooding (2019).

Plusieurs plats du restaurants italien Gemini dans le 6e arrondissement de Paris
Gemini
La salle très accueillante avec sa déco moderne du restaurant Le Choupinet dans le 6e arrondissement de Paris
Le Choupinet
Planche de charcuterie et verre de vin dans l'Avant Comptoir du Marché de Yves Camdeborde dans le 6e arrondissement de Paris
L'Avant-Comptoir du Marché

Photos © Gemini // Le Choupinet // 4njella

Tables différentes

Supu Ramen  53 quai des Grands-Augustins €€€€. Le chef triplement étoilé Guy Savoy se lance dans les ramen, ces nouilles japonaises. En y injectant une touche française. Le cadre épuré (avec des tags partout) est bien celui de la street food, pas d’un étoilé. Cette nouvelle adresse (septembre 2019) de Guy Savoy suscite beaucoup d’enthousiasme. Pour un prix très accessible.

Raw  44 rue de Fleurus €€€€. Chez Raw, la nourriture est servie « brute », c’est à dire à peine cuite. Pour mieux en révéler le goût et les saveurs grâce à de subtils assaisonnements et marinades. Une manière de cuisiner qui vient de de Californie où le chef basque William Pradeleix a bourlingué.

 

Sur la Braise !  19 rue Bréa €€€€. Un repère de carnivores où les meilleures viandes (Black Angus, Wyagu, Blonde de Galice…) croisent un four Josper (entre le barbecue et le four) pour une cuisson parfaite, avant de croiser vos couverts. Frites maison (ou légumes) pour accompagner. Le tout dans un cadre feutré.

The Moose  16 rue des Quatre Vents €€€€. Un restaurant et bar canadien où découvrir les joies (caloriques) d’une bonne poutine (spécialité québécoise) à base de frites et de fromage fondu. La bière pour l’accompagner sera artisanale et souvent brassée à Paris. 

Une assiette servie dans le restaurant Raw du La salle et la déco du restaurant Supu Ramen de Guy Savoy, restaurant dans le 6e arrondissement de Paris
Raw
La salle et la déco du restaurant Supu Ramen de Guy Savoy, restaurant dans le 6e arrondissement de Paris
Supu Ramen
The Moose

Photos © Raw // SupuRamen // The Moose

Tables avec cadre

Bouillon Chartier  59 boulevard du Montparnasse €€€€. Un resto dont la promesse « offrir un repas digne de ce nom à petit prix » ne peut laisser personne indifférent. Ni son cadre belle époque inscrit aux Monuments Historiques.

Polidor  4 rue Monsieur Le Prince €€€€. Verlaine et Rimbaud y avaient leurs habitudes. Ouvert depuis 1845, les lieux semblent n’avoir guère changés. La carte joue les classiques : blanquette de veau, petit salé aux lentilles, escargots et bavette. La tout à prix très bon marché. 

 

Chez Bartolo  7 rue des Canettes €€€€. Attention, lieu historique : Bartolo est la 1ère pizzeria à avoir ouvert à Paris. C’était en 1950. Rénovée récemment, avec cuisine ouverte et déco contemporaine, Bartolo déçoit rarement avec ses pizzas cuitent au feu de bois.

Gilberte  79 rue de Seine €€€€. Il plane chez Gilberte un air de grange revisitée : beaucoup de bois et de végétation. Et de volailles aussi, mais dans l’assiette cette fois. Ce nouveau resto rôtisserie (ouvert en juin 2019) et son look grange moderne envoie du bois. 

La salle classée aux Monuments Historiques du Bouillon Chartier Montparnasse restaurant dans le 6e arrondissement de Paris
Bouillon Chartier Montparnasse
La devanture ancienne et dans son jus de Polidor restaurant dans le 6e arrondissement de Paris
Polidor
La salle en mode grange de Gilberte restaurant dans le 6e arrondissement de Paris
Gilberte

Photos © Uspenchick // Yunah_Leee // Gilberte

Tables pour amoureux

Anima  78 rue du Cherche-Midi €€€€. Un restaurant italien niché dans un ancien atelier de tapisserie. Pour des pizzas qui ne perdent pas le fil. Cadre très élégant avec cette immense bar en marbre vert et cet improbable four à pizza au look boule à facettes.

Mordu  2 rue Félibien €€€€. Une table gastronomique qui sait rester décontractée. Grâce notamment à un cadre moderne et une charmante terrasse végétalisée. À la carte, un large choix de petits assiettes à partager. Et des cocktails maison qui se laissent siffler.

 

Huguette, Bistro de la Mer  81 rue de Seine €€€€. Le lieu idéal pour changer d’atmosphère avec ce resto aux airs de cabane de pêcheur. Plateaux de fruits de mer, plats de poissons, tapas inventives… pour faire le plein d’iode. On se sentirait presque en bord de mer. Jolie terrasse.  

Aux Près de Cyril Lignac  27 rue du Dragon €€€€. Avouez que ça vous ferez plaisir de tester la table de Cyril. La cadre très vintage (banquette cognac, tapisserie à fleurs) vous transportera dans une autre époque. La cuisine oscille entre créativité et bons plats du terroir, avec beaucoup de délicatesse. 

2 pizzas servies chez Anima, restaurant italien du 6e arrondissement de Paris
Anima
La très jolie salle du restaurant Aux Près de Cyril Lignac dans le 6e arrondissement de Paris
Aux Près de Cyril Lignac
Une assiette servie chez Mordu restaurant dans le 6e arrondissement de Paris
Mordu

Photos © Anima // Aux Près // Mordu

Tables de prestige

La Rotonde  106 boulevard du Montparnasse €€€€. Ambiance velours rouge et boiseries pour ce haut lieu du quartier Montparnasse. Historiquement fréquenté par le gratin intellectuel (Picasso, Cocteau, Scott Fitzgerald, Trotski…), on y sert des plats plus élaborés (que le gratin). Excellente cuisine française traditionnelle, mais à prix un peu gratiné.

Marsan  4 rue d’Assas €€€€. Un restaurant de la Top Chef Hélène Darroze. On est dans la haute gastronomie. À expérience unique, menu unique. Mais laissez-vous guider, les critiques sont dithyrambiques. Seulement 30 convives par service pour une cuisine qui prend ses racines dans le sud-ouest.

 

Le Procope  13 rue de l’Ancienne Comédie €€€€. Un restaurant mythique chargé d’histoire : le café Le Procope a ouvert ses portes… en 1686 ! Les grands acteurs de la Révolution y avaient leurs habitudes (Danton, Robespierre…). On y mange une cuisine de tradition française (tête de veau, coq au vin). La formule du midi reste accessible (environ 30€).

Lapérouse  51 quai des Grands Augustins €€€€. Une autre institution gastronomique : créée en 1776, le fameux Escoffier y cuisina. Fraîchement remis au goût du jour (2019), le cadre reste fastueux, certains diront pompeux. La particularité de Lapérouse : ses petits salons préservant l’intimité des convives. Qui faisaient de Lapérouse un lieu de rencontres pas seulement CULinaires….

Un plat de Hélène Darroze dans son restaurant Marsan Paris 6e
Marsan
Un des salons du restaurant Lapérouse Paris 6e
Lapérouse
Un plat servi au Procope restaurant Paris 6e
Le Procope

Photos © Marsan // Lapérouse // Le Procope

Où grignoter dans le 6e

Quelques bonnes adresses de coffee shop et petites cantines dans le 6e arrondissement de Paris où faire un arrêt au stand.

Plutôt salé 

Treize au Jardin  5 rue de Médicis €€€. Une jolie terrasse, face au jardin du Luxembourg, qui attire l’oeil. Et une carte à l’accent américain qui réveille la faim. Good news : on peut y bruncher toute la journée (oeufs Bénédicte, pancakes, granola maison…). Here we go. 

Seulement SEA  9 rue Lobineau €€€. Encore une adresse food aux abords du Marché Saint-Germain. On retrouve le bon goût du quartier dans la déco et dans l’assiette, mais les prix restent accessibles, surtout pour un restaurant de fruits de mer. Une carte éclectique avec des valeurs sûres (fish and chips, moules marinières, huîtres).

Homer Lobster  15 rue de l’Ancienne Comédie €€€€. C’est la 2ème adresse parisienne du champion du monde sandwichs au homard (tout de même). Un must. Allez-y de préférence en fin de séjour, sinon vous risquez d’y aller tous les jours.

Plutôt sucré

Mamie Gâteaux  66 rue du Cherche-Midi €€€. Si la vôtre n’était pas une excellente pâtissière, celle-ci devrait davantage vous plaire pour un dessert. Cadre cosy, ambiance vielle France. On peut y manger le midi. Venez tôt, mamie a beaucoup de petits-enfants.

Bread & Roses  62 rue Madame €€€. Plutôt boulangerie et salon de thé que fleuriste. Chez Bread & Roses on y trouve du pain bio, des quiches maisons ou encore d’excellents desserts. Une rose posée sur chaque table ne gâche rien à l’expérience.

Les sandwich au homard de Homer Lobster à Paris 6e
Homer Lobster
Les excellentes gâteaux à déguster chez Mamie Gâteaux à Paris 6e
Mamie Gâteaux
Le brunch à l'américaine chez Treize au Jardin Paris 6
Treize au Jardin

Photos © Homer Lobster // Mamie Gâteaux // Treize au Jardin

Parfait pour emporter

Ressources  16 rue Bréa €€€. On n’entre pas chez Ressources, car il s’agit juste un comptoir à même la rue. La cuisine prend tout l’espace de ce petit local. On adore l’esprit du lieu. Et sa cuisine bio, à emporter sous forme de petits bento. Parfait pour un pique-nique au Luxembourg tout près.

P***** Cantine respectueuse  25 rue d’Assas €€€. On ne sait pas quelles lettres se cachent derrière les ***** mais Put*** c’est bon ! Au menu salades, bowls, sandwichs, plats veggie. Tout est frais et soigné. Le lieu est petit, mais avec un peu de chance on peut y manger sur place (canapé). 

Judy Market  18 rue de Fleurus €€€. Voilà une cantine qualitarienne pour vous nourrir le corps et l’esprit (et bronzer sur la jolie terrasse). Plats essentiellement végétariens (élaborés par une naturopathe) mais pas que végétariens, « sans donner de coup de canif au contrat » rassure Judy.

Aussi pour le cadre

Claus  2 rue Clément €€€. Un café plutôt mondain, cosy et chic, dans l’esprit des cafés viennois. Petit-dej et brunch servis toute la journée. Claus mise sur la qualité des produits et de la présentation. Prix plus salé que les mets.

La Terrasse de Madame  138 rue de Médicis €€€. Mais où Monsieur aura plaisir à s’installer. Situé au coeur du jardin du Luxembourg, le spot est idéal pour un déjeuner (planches, salades, petits plats bistrot) ou un goûter (crêpes). Prix plutôt modérés, surtout pour un tel emplacement.

Marcello  8 rue Mabillon €€€. Un spot où aller picorer à toute heure de la journée. Petit-dej servi jusqu’à 16h (on est large) et une carte plus complète (burger, piadina, petits sandwich, gros desserts) pour les autres repas. Pour le lieu : esprit loft à l’intérieur et grande terrasse cachée à l’extérieur. 

La Terrasse de Madame, superbe spot à Paris 6e
La Terrasse de Madame
Le brunch chez Judy market dans le 6e arrondissement de Paris
Judy Market
Marcello

Photos © La Terrasse de Madame // Judy Market // Marcello

Où prendre un verre dans le 6e

Quelques bonnes adresses de bars et de cafés dans le 6e arrondissement de Paris où lever le pied et le coude.

Pour un soft

Café Angelina  19 rue de Vaugirard. Installé au sein du musée du Luxembourg, le café Angelina est un bon prétexte pour aller voir une expo. Fondé en 1903, Angela est mondialement connue pour son chocolat chaud ou la pâtisserie Mont-Blanc. 

Pour la soif 

Le Lucernaire  53 rue Notre Dame des Champs. Lieu branché car prisé des étudiants, artistes et bobos du quartier. Le Lucernaire c’est un café, mais aussi un cinéma, théâtre, restaurant, librairie… Une vraie ruche qui bourdonne de bonnes ondes.

Shannon Pub  22 rue Bréa. Ce pub irlandais proche de Montparnasse a reproduit le décor d’un… sous-marin. Un pub avec hublots et houblon donc. Il faut aller y boire pour le croire ! Ambiance festive. 

Cubana Café  47 rue Vavin. Pour faire une plongée au coeur de la Havane et ses volutes de cigares. Le Cubana Café possède l’une des plus belles caves à cigares de Paris. Et il dispose même d’un confortable fumoir avec canapés.

Pour le cadre

Café de l’Odéon  place de l’Odéon. Situé pile entre Saint-Germain des Près et le jardin du Luxembourg, aux beaux jours le Café de l’Odéon installe tables et chaises sur le parvis du théâtre. La terrasse est immense et sans boulevard à côté. Priceless.

Café de Flore  172 boulevard Saint-Germain. Un café mythique, ouvert depuis 1885, qui a vu défiler quantité d’écrivains, artistes et personnalités diverses. Citons Apollinaire, Éluard, Aragon, Camus, Sartre, Cian, de Beauvoir, Léo Ferré, Prévert… dont le Flore était le QG.

Les Deux Magots  6 place Saint-Germain. L’éternel rival du Café de Flore n’a pas grande chose à lui envier si l’on regarde ses anciens habitués : Aragon, Gide, Picasso, Prévert, Hemingway, Sartre… Un beau livre d’or pour un lieu où le verre est à prix… Trouvez la rime. 

Le Bar du Bouillon  3 rue Racine. L’endroit se présente comme un bar de vignerons. D’ailleurs le Bar du Bouillon ne classe pas ses 250 vins à la carte par régions viticoles : il met en avant les viticulteurs et leurs domaines. Vous pouvez accompagner votre verre de jolies assiettes de tapas.

La salle confortable du Bar du Bouillon, Paris 6e
Bar du Bouillon
Un verre de vin et des olives servis au fameux Café de Flore, Paris 6e
Café de Flore
Cubana Café

Photos © Bar du Bouillon // Café de Flore // Cubana Café

Pour les cocktails

Castor Club  14 rue Hautefeuille. Ambiance chic, mais dans un style maison de trappeur. Beaucoup de bois et de matériaux bruts. Pour des cocktails qui ne le sont pas. Une quinzaine de créations maison à la carte, comme le cocktail Chirac 95 (ce n’est pas du jus de pomme). Le sous-sol avec DJ permet aussi de danser. 

Bar Joséphine  45 boulevard Raspail. L’hôtel Lutetia abrite l’un des plus beaux bars de Paris : Joséphine (en hommage à Joséphine Baker). Rénové comme le reste de l’hôtel en 2018, ce piano bar est somptueux. Le cocktail se paie le prix fort (26€), mais on le savoure sur fond de jazz. 

Bar Aristide  45 boulevard Raspail. Il est lui aussi situé dans l’hôtel Lutetia, mais il est moins connu car il vient tout juste d’ouvrir. Aussi jazzy et haut de gamme que le bar Joséphine, il est par contre plus intimiste. En bon speakeasy on peut y commander à manger. 

 

The Cod House  1 rue de Condé. Un très joli bar à tapas japonais qui sert d’excellents cocktails maison. L’espace est aéré, lumineux et douillet avec ses banquettes et coussins. On se sent presque chez soi installé dans la petite mezzanine qui domine la salle.

Steam Bar  2 rue du Sabot. Un nouveau bar à cocktails (2019) presque caché dans cette petite rue calme. Les lieux jouent la carte du glamour, version asiatique. Les cocktails ont eux aussi un accent asiatique. D’ailleurs on peut accompagner son cocktail de délicieux dim sum, bao et gyoza. 

Le Bar des Près  25 rue du Dragon. Une autre adresse de Cyril Lignac dans le quartier, qui jouxte son restaurant Aux Près. On peut aussi manger dans le Bar des Près (cuisine franco-nippone), ou simplement y prendre un cocktail dans un cadre feutré avec un bar qui fait toute la longueur de la salle.

L'impressionnante salle du bar Joséphine de l'hôtel Lutetia, Paris 6e
Bar Joséphine
Des cocktails servis dans le bar Aristide du Lutetia, Paris 6e
Bar Aristide
Le bar du Castor Club en sous-sol dans le 6e arrondissement de Paris
Castor Club

Photos © Hôtel Lutetia // Hôtel Lutetia // Castor Club

Commerces à découvrir

Quelques bonnes adresses de commerces et de boutiques dans le 6e arrondissement de Paris où se faire plaisir

Jolies choses 

Le Bazar Français 22 rue de l’Abbé Grégoire. Ouvert en novembre 2019, voici un temple de la création française. Mode, déco, bijoux, art de la table… la sélection est large mais rigoureuse. Tous les produits sont 100% français et proviennent de 50 créateurs qui s’engagent dans le respect de l’environnement et du social. Vive la France.

Arty Dandy 1 rue Furstenberg. Un autre concept store orienté mode et déco. Sur la devanture de Arty Dandy on peut lire « Élection d’objets singuliers » qui en dit finalement beaucoup sur l’esprit de la maison et son soin à chiner les produits des meilleurs marques et créateurs. 

Les Raffineurs  77 rue de Rennes. Un concept store pour hommes qui vend des produits et offre une expérience. Plus de 120 marques de créateurs sont présentes. L’adresse parfaite pour trouver une idée cadeau ou succomber à l’achat plaisir. 

 

Smallable 81 rue du Cherche-Midi. Bienvenue dans un Family Concept Store de 300 m2. Un endroit qui fera le bonheur des enfants (et de leurs parents). Smallable rassemble le meilleur des marques et créateurs pour enfants : vêtements, objets déco, mobiliers, jouets… 

Le Petit Souk  17 rue Vavin. Ce concept store pour enfants aurait aussi pu s’appeler le grand bazar. Un endroit qui pétille d’idées pour trouver jouets, vêtements, accessoires ou objets décos qui sortent de l’ordinaire. À l’image de vos enfants.

Rouge et Noir 26 rue Vavin. Une boutique spécialisée dans les jeux classiques : puzzles, jeux de société, backgammons en bois, jeux d’échecs de luxe et bien d’autres. Pour les allergiques aux consoles de jeux.

La boutique smallable pour enfants dans le 6e arrondissement de Paris
Smallable
La boutique de jeux Rouge et Noir dans le 6e arrondissement de Paris
Rouge et Noir
Le concept store Le Bazar Français dans le 6e arrondissement de Paris
Le Bazar Français

Photos © Smallable // TripAdvisor // Le Bazar Français

Bonnes choses

Meert 3 rue Jacques Callot. À Lille, les gaufres à la canelle de Meert sont une véritable institution. Ouverte en 2013, la boutique Meert de la rue Callot vous épargne 1h de train. Vous y retrouverez le même charme très XIXe siècle de la boutique. Et le sens de l’accueil de nos voisins Ch’tis.

Pâtisserie Sadaharu Aoki  35 rue de Vaugirard. Malgré ses 4 boutiques à Paris, ce pâtissier japonais n’est pas très connu du grand public. À tort. Il revisite les macarons avec des saveurs japonaises. Une belle alternative aux macarons « mainstream » de Pierre Hermé ou Ladurée.  

La Cave du Sénat 16 rue de Vaugirard. Une jolie cave où on ne croise pas que des sénateurs. Plus de 300 références soigneusement choisies et des conseils avisés. Passez-y plutôt le samedi, il y a souvent des dégustations.

Autres choses

Les Parapluies Simon 56 boulevard Saint-Michel. N’allez pas croire qu’on vous conseille cette boutique à cause de la météo à Paris. Mais cette boutique ouverte en 1897 (!) vaut le détour pour ses parapluies et ombrelles réalisés à la main.

L’Herbe à Savon 27 rue d’Assas. Un magasin de cosmétiques biologiques aux allures d’ancienne herboristerie avec sa superbe devanture en bois. Des soins pour le corps, des produits bien-être ou encore des compléments alimentaires. Pas la peine de brandir votre appli Yuka, vous êtes en lieu sûr.

Kamel Mennour 47 rue Saint-André des Arts. Une galerie d’art spécialisée dans les arts contemporains. L’espace vient de fêter ses 30 ans et c’est une référence mondiale dans l’art contemporain.

Apple Store Saint-Germain 9 rue Clément. Si vous n’y avez jamais mis les pieds, un passage dans un Apple Store reste une expérience à vivre. Celui de Saint-Germain est un 1er choix : immense et clinquant. Bien entendu, s’y acheter un souvenir aura un prix.

La pâtisserie de Sadaharu Aoki dans le 6e arrondissement de Paris
Sadaharu Aoki
Les gaufres de la maison Meert dans le 6e arrondissement de Paris
Meert
La galerie Kamel Mennour Le concept store Le Bazar Français dans le 6e arrondissement de Paris
Kamel Mennour

Photos © Sadaharu Aoki // Meert // Kamel Mennour

Lieux à explorer

Quelques bonnes adresses de lieux et de monuments dans le 6e arrondissement de Paris où en prendre plein les mirettes.

Parcs et jardins

Jardin du Luxembourg. C’est l’un des plus grands jardins de Paris par sa taille (22 hectares) et peut-être le plus beau. Créé en 1612 par Marie de Médicis, on peut y bouquiner sur l’une des nombreuses chaises, jouer au tennis, au basket, aux échecs… Le spot par excellence des familles parisiennes du quartier. Et de nombreux touristes.

Jardin des Grands Explorateurs Avenue de l’Observatoire. Il se trouve dans le prolongement du jardin du Luxembourg (d’ailleurs on croit souvent qu’il s’agit du même jardin). De grandes pelouses où pique-niquer bordées de statues avec, au centre, la grande fontaine Carpeaux.

Jardin Botanique de la Faculté de Pharmacie 4 rue de l’Observatoire. C’est un jardin caché méconnu des Parisiens. Créé en 1884, ce jardin botanique rassemble 400 espèces végétales. Il permet aux étudiants de la faculté d’apprendre le nom des différentes plantes médicinales ou toxiques présents dans le jardin.

Monuments

Église de Saint-Germain des Près  3 place Saint-Germain des Près. Fondée en 543, c’est le plus ancien lieu de culte parisien. L’église était la nécropole des rois mérovingiens (VIe et VIIe siècle). Sa nef, superbe, est le seul vestige de l’art roman à Paris. De gros travaux de rénovation ont été entrepris et devraient se terminer en 2021.

Église Saint-Sulpice  place Saint-Sulpice. C’est l’autre église star du quartier. Plus récente (XVIIe) que celle de Saint-Germain, c’est aussi l’une des plus grandes églises de Paris. Elle mérite une visite, surtout si vous avez lu (et aimé) le Da Vinci Code : plusieurs scènes du roman s’y déroulent.

L'église Saint-Sulpice, Paris 6
Église Saint-Sulpice
L'intérieur de l'église Saint-Germain, Paris 6
Églsie Saint-Germain des Près
Le jardin du Luxembourg, Paris 6
Jardin du Luxembourg

Photos © Pierrelangevin85 // Azhvu // Lazytravelog

Musées

Musée Eugène Delacroix  6 rue de Furstenberg. Le point fort de ce petit musée est sans conteste le cadre : la dernière demeure d’Eugène Delacroix, une jolie maison au coeur de Saint-Germain, avec un magnifique jardin. Le musée Delacroix retrace la vie du peintre et présente son atelier.

Musée des Langues – Mundolingua  10 rue Servandoni. Voilà un musée qui fait peu parler de lui. Un comble pour un musée dédié au langage ! Abordé sous toutes ses formes et à toutes les époques, le langage est expliqué à travers de multiples documents, mais aussi des jeux et activités ludiques. Parfait pour les enfants.

 

Musée Zadkine  100 bis rue d’Assas. Il est dédié au sculpteur russe Ossip Zadkine qui vécut une majorité de sa vie à Paris. Comme pour le musée Delacroix, celui-ci est installé dans la maison de l’artiste, là-aussi une superbe maison avec un magnifique jardin. Et bien entendu de nombreuses sculptures de Zadkine, artiste rattaché aux mouvements cubiste et abstraits.

Musée du Luxembourg  19 rue de Vaugirard. Il a une longue histoire car il a été le 1er musée français ouvert au public en… 1750. Sous la tutelle du Sénat (avec lequel il partage les mêmes locaux), le musée du Luxembourg est devenu un lieu d’exposition.

L'intérieur du musée Zadkin Paris 6
Musée Zadkin
Le très joli jardin du musée Eugène Delacroix Paris 6
Musée Eugène Delacroix
Une galerie du musée du Luxembourg Paris 6
Musée du Luxembourg

Photos © SylvaineCaron // Musée Eugène Delacroix // Musée du Luxembourg

À voir

Hôtel Lutetia  45 boulevard Raspail. Si vous n’avez pas le budget pour y dormir, passez quand même voir le Lutetia. Construit en 1910 par la propriétaire du Bon Marché (juste à côté), elle voulait y loger ses bons clients de province. Fraîchement rénové (2018), le Lutetia est un hôtel art nouveau somptueux. Certaines sculptures sont notamment l’oeuvre de Paul Belmondo.

Cour du Commerce Saint-André. Une magnifique petite rue pavée avec beaucoup de restaurants et une longue histoire. C’est dans cette rue par exemple que fut inventée la guillotine. C’est aussi là qu’était imprimé le journal L’ami du peuple (très influent pendant la Révolution) de Jean-Paul Marat. Danton avait lui sa maison au bout de la rue. Mais elle a été détruite depuis.

Le Pont des Arts. Créé en 1804, c’est le premier pont en métal de Paris, même s’il aura été reconstruit plusieurs fois par la suite. Ce pont piéton rassemble beaucoup de jeunes parisiens qui viennent s’y installer les soirs d’été. Il y a quelques années le Pont des Arts a aussi été victime d’une mode : celle des cadenas accrochés en signe d’amour éternel. Ils sont depuis interdits.

Curiosités

La Fontaine Palatine  56 boulevard Saint-Michel. On pourrait passer devant sans la voir. Ce serait dommage : insérée dans un mur, de la taille d’une porte, la discrète fontaine Palatine date de 1715.

Le mètre étalon  36 rue de Vaugirard. Avant la Révolution Française, les unités de mesure c’était un sacré foutoir… En 1795, le mètre étalon est introduit comme mesure de référence. Pour aider les Parisiens à s’y familiariser, on installe 16 mètres étalons dans Paris. Il n’en reste que 2 aujourd’hui, dont celui-ci.

Le premier immeuble en béton de Paris 1 rue Danton. C’est en 1893 que cet immeuble, intégralement réalisé en béton armé, a vu le jour. Son créateur, l’ingénieur François Hennebique avait déposé un brevet sur le béton armé et voulait prouver que son procédé permettait de bâtir un immeuble. Pari réussi avec cette publicité pour le coup grandeur nature.

Le marché Raspail  entre les rues du Cherche-Midi et de Rennes. On dit de lui qu’il est le marché le plus chic de Paris. Marché traditionnel 2 fois par semaine (mardi et vendredi) il se transforme an marché bio chaque dimanche avec 50 producteurs tous certifiés bio. 

Le pont des arts avec la tour Eiffel au loin, Paris 6
Le pont des arts
La façade de l'hôtel Lutetia Paris 6
Le Lutetia
La Cour du Commerce Saint André Paris 6
La Cour du Commerce Saint-André

Photos © Jjjimenezzz // Hôtel Lutetia // Sofiinparis

La newsletter pour faire sa B.A. (bonne adresse)

Recevez chaque semaine une carte des bonnes adresses parisiennes

Faites le plein de bonnes adresses

Partout. Tout le temps.

Vous cherchez une info ?

Vivez au bon endroit

TheBigVillage est un site immobilier différent. On y parle aussi bien architecture et décoration d’intérieur, que bonnes adresses et vie de quartier, ou transport et urbanisme. Afin de vous aider à trouver le bon endroit où vivre. 

Copyright 2020 © TheBigVillage - A FOX INSIDE

Toute utilisation ou reproduction, même partielle, du site et de son contenu est strictement interdite sans l’accord express de son éditeur, la société A FOX INSIDE.